26 M € de fonds européens gérés par l’AFD pour raccorder les réseaux électriques tanzaniens et zambiens

Mardi 15 décembre, le gouvernement de la République Unie de Tanzanie et l’Agence française de développement (AFD) ont signé une convention de subvention de 26 millions d’euros (environ 73 milliards de TZS) visant à financer le raccordement des réseaux électriques tanzaniens et zambiens. Les fonds, accordés par l’Union européenne, s’inscrivent dans un large projet d’interconnexion électrique régionale cofinancé par l’AFD et la Banque Mondiale.

JPEG

L’AFD est un acteur-clé du projet visant à connecter les marchés d’électricité d’Afrique australe et orientale en finalisant la construction d’un couloir de transmission énergétique reliant l’Ethiopie, le Kenya, la Tanzanie et la Zambie et, au-delà, l’Egypte à l’Afrique du Sud. Selon Stéphanie Mouen, directrice de l’AFD en Tanzanie, il s’agira alors du marché d’électricité le plus large au monde. Les ministres de l’Energie du Kenya, de la Tanzanie et de la Zambie ont signé en 2014 un MoU par lequel chacun s’engage à développer les infrastructures de son pays afin de finaliser ces interconnections.

Le coût total du projet s’élève à 500 millions d’euros. Il est financé en majeure partie par des prêts concessionnels accordés par l’AFD (100 millions d’euros) et la Banque Mondiale. Les 26 € millions apportés par l’Union européenne visent spécifiquement à connecter le réseau électrique des deux pays autour de la ville frontalière de Tunduma, à travers la construction d’installations électriques. 3,25 M€ supplémentaires de l’UE (11 milliards TZS) seront également délégués à l’AFD afin de renforcer les capacités de TANESCO, compagnie nationale d’électricité ; assurer l’entretien des équipements ; intégrer l’énergie renouvelable et s’assurer de la durabilité du projet.

D’après Emilio Rossetti, Chargé d’affaires européen, l’intervention européenne sous forme de dons pour la partie transfrontalière du projet est décisive car elle permet de ne faire supporter aucune dette ni à la Zambie ni à la Tanzanie.

JPEG
De gauche à droite : Stéphanie MOUEN, directrice de l’AFD en Tanzanie ; l’Ambassadeur de France en Tanzanie Frédéric CLAVIER ; le Secrétaire Permanent au Ministère des Finances tanzanien, Doto JAMES ; le Chargé d’affaires de l’Union européenne en Tanzanie, Emilio ROSSETTI ; la vice-Secrétaire Permanente au Ministère des Finances, Amina SHAABAN.

L’Ambassadeur de France en Tanzanie, F. Clavier, s’est réjoui de l’implication toujours plus grande de l’AFD en Tanzanie et a souligné la qualité de l’expertise française dans le domaine de l’électricité, présentée par le service économique de l’Ambassade en 2019 lors du « French Energy Day ».

Dernière modification : 16/12/2020

Haut de page