Brèves économiques - Tanzanie - 10 mars 2015

Brèves économiques du 10 mars 2015 - TANZANIE

  • La Banque Mondiale approuve un prêt de 300 M USD pour le développement de la ville de Dar es Salam. Le projet de développement de Dar es Salam (Dar es Salaam Metropolitan Development Project) sera financé à hauteur de 300 M USD par la Banque Mondiale. Mis en œuvre par le bureau du Premier ministre, ce projet a pour objectif d’améliorer les services urbains dans la capitale économique du pays. Il comporte trois volets : i) développement des infrastructures prioritaires (routes, adductions d’eau, contrôle des inondations, ii) préparation aux catastrophes naturelles), iii) amélioration des services de base pour les foyers les plus pauvres et renforcement institutionnel. Dar es Salam, qui compte 4,6 millions d’habitants, est l’une des villes qui croît le plus vite au monde avec un taux moyen de croissance annuelle de 5,6% entre 2002 et 2012. La Banque mondiale est particulièrement active dans ce domaine en Tanzanie, avec 29 projets en cours dans différentes localités.
  • Publication du premier rapport annuel Big Results Now. Cette initiative nationale d’inspiration malaisienne, a pour objectif d’accélérer la réalisation de projets prioritaires dans six domaines : agriculture, éducation, énergie, mobilisation des ressources, transports et eau. Selon le rapport paru cette semaine, qui couvre l’année budgétaire 2013/2014, les objectifs fixés auraient été atteints à hauteur de 72%, avec de bonnes performances dans les secteurs de l’éducation et de l’eau mais une moindre progression en matière de mobilisation des ressources et d’amélioration des transports.
  • Suites du scandale IPTL : audition de hauts responsables politiques et blocage de l’Aide Budgétaire Globale (ABG). Dans le cadre de l’affaire de corruption qui entoure le projet de station électrique Independant Power Tanzania Limited, le Public Leaders Ethics Tribunal auditionne les principaux responsables politiques potentiellement impliqués. Après l’ex-ministre des Terres Mme Tibaijuka et l’ancien Attorney General M. Chenge, c’est l’ancien chef de cabinet du ministre de l’Energie, M. Ngeleja, qui comparaissait cette semaine. La majorité des bailleurs de l’ABG attend la fin de la procédure judiciaire et l’adoption de mesures anti-corruption fermes avant de débourser les 500 M USD d’aide qu’ils ont gelés depuis septembre 2014. Signe des temps, les orientations du Ministère des finances aux ministères techniques et collectivités locales pour la préparation du budget 2015/2016 n’incluent pas de prévision de recette sous forme d’aide budgétaire globale pour l’année prochaine.

Source : Direction Générale du Trésor – Service Economique Régional de Nairobi - Antenne de Dar es Salaam
Crédits photo : Violaine Lepousez

Dernière modification : 22/04/2015

Haut de page