Fonds PISCCA en appui à la société civile tanzanienne

Fonds d’appui de l’Ambassade de France aux Projets Innovants des Sociétés Civiles et des Coalitions d’Acteurs (PISCCA)

L’appel à projets est clos depuis le 7 juin 2016

Le comité de sélection s’est réuni le 15 septembre 2016 et a sélectionné un premier lot de projets, qui sont les suivants :

  1. Friends of Lake Tanganyika (FOLT) – Production de combustible écologique dans la région de Kigoma
  2. Medical Women Association of Tanzania (MEWATA) – Sensibilisation des jeunes sur la santé reproductive dans les lycées et universités de la région d’Iringa
  3. Tanzania Support for Women Rights (TASUWORI) - Renforcement des capacités des OSC pour une meilleure participation à l’élaboration des politiques locales dans la région de Morogoro
  4. Uigizaji na Ngoma za Asili (UNA) – Sensibilisation à travers le théâtre des jeunes déscolarisés sur la santé et les droits sexuels et reproductifs à Dar es Salam
  5. White orange youth (WOY) – Renforcement des communautés locales pour la lutte contre les violences genrées dans la région de Kilimanjaro
  6. Zanzibar Climate Change Alliance (ZACCA) – Renforcement des organisations de la société civile œuvrant dans la lutte contre le changement climatique à Zanzibar

Compte tenu du très grand nombre de projets reçus (plus de 500 dossiers), un second lot de projets sera sélectionné au printemps 2017 parmi les candidatures déjà reçues lors de l’appel à projet précédent

1. Qu’est-ce que le PISCCA ?

Le Fonds « Projets innovants des sociétés civiles et coalitions d’acteurs » (PISCCA) est un outil dont dispose l’Ambassade de France en Tanzanie pour financer des projets d’acteurs locaux de la société civile tanzanienne.

Ce fonds remplace depuis 2015 le Fonds Social de Développement (FSD), qui a permis, entre 2009 et 2012, de financer en Tanzanie 9 projets dans divers secteurs tels que l’éducation, l’agriculture, la santé et l’accès à l’eau, pour un montant total de 500 000 euros.

Le PISCCA vise à financer de petits projets et initiatives locales contribuant à renforcer la société civile tanzanienne et à promouvoir les droits sociaux, économiques et culturels dans le pays.

Le programme s’étend sur 3 ans et a débuté en 2016. Il est composé de deux appels à projet, respectivement en 2016 et 2017.

La date limite de soumission des projet a été étendue du 20 mai au 7 juin afin de s’aligner sur la date limite de soumission des projets de l’appel à projets de l’Union Européenne et ainsi de faciliter les opportunités de cofinancement.

2. Qui peut candidater ?

Cet appel à projets s’adresse aux organisations de la société civile (OSC) tanzaniennes officiellement enregistrées depuis au moins deux ans.

Le PISCCA s’adresse en priorité aux organisations de petite et moyenne tailles non soutenues de manière régulière par des bailleurs internationaux. Le programme entend soutenir prioritairement des organisations locales et émergentes présentant un potentiel de croissance et décidées à apporter de nouvelles idées et à être des acteurs du changement dans leurs communautés.

Le programme encourage vivement les partenariats et coalitions d’acteurs, y compris avec des structures plus expérimentées, des organisations non tanzaniennes, ou encore des autorités locales. La présence d’éléments favorisant le renforcement des capacités et la mise en réseau des porteurs de projet, par exemple à travers l’appui technique d’une organisation partenaire, sera évaluée de manière particulièrement positive lors du processus de sélection.

3. Quels sont les secteurs prioritaires de l’appel à projets ?

Le programme soutient des projets innovants de courte et moyenne durées qui doivent obligatoirement s’inscrire dans au moins un des trois secteurs prioritaires définis dans l’appel à projets :

  • Atténuation des effets négatifs du changement climatique et de la dégradation de l’environnement
  • Soutien aux populations les plus vulnérables
  • Renforcement des capacités des OSC et mise en réseau

4. Quels types de projet sont soutenus ?

Les projets sélectionnés devront :

  • Privilégier des approches innovantes et des dynamiques de développement originales ;
  • Répondre à un besoin déjà identifié par la communauté et qui lui profitera directement, au-delà du cercle restreint des porteurs de projet ;
  • Atteindre des résultats tangibles et durables dans le temps, y compris quand les sources de financement extérieures auront pris fin ;
  • Anticiper de manière réaliste les coûts de réalisation et de maintenance.

Ne sont pas éligibles au PISCCA, les projets visant exclusivement l’une ou l’autre des opérations suivantes :

  • Opérations de prestige ou de simple opportunité sans but économique, social ou culturel défini ;
  • Projet se limitant à la réalisation de séminaires/conférences ou à des travaux de construction ;
  • Actions ponctuelles (bourses, invitations, missions d’experts, appui logistique) ;
  • Manifestations inscrites dans une logique de célébrations régulières.

5. Quelles sont les conditions de financement ?

Sont éligibles à un financement PISCCA uniquement les projets répondant de manière stricte aux critères suivants :

  • Le projet doit avoir une durée comprise entre 6 et 12 mois. Les projets de courte durée seront favorisés ;
  • La subvention demandée au PISCCA doit être comprise entre 50 et 100 millions de shillings tanzaniens (20 000 - 40 000 €) et ne peut pas dépasser 90% du coût total du projet ;
  • La participation financière et/ou valorisée (terrain, main d’œuvre, etc.) des bénéficiaires doit être au moins égale à 10 % du coût total du projet ;
  • Les coûts administratifs liés au projet ne peuvent pas dépasser 7% du budget total.

Outre l’apport du porteur du projet et de l’Ambassade de France à Tanzanie, des cofinancements peuvent être mobilisés et sont fortement encouragés.

La subvention sera versée en deux tranches : un versement initial de 50% de la contribution PISCCA à la signature du contrat entre l’Ambassade de France et le porteur du projet, et une seconde tranche à la moitié du projet dont le décaissement est conditionné à la présentation des justificatifs techniques et financiers intermédiaires.

6. Comment soumettre une demande de financement ?

L’appel à projets PISCCA 2016 est ouvert du lundi 18 avril au vendredi 20 mai 2016 (date limite de dépôt d’un dossier).

Avant de remplir le formulaire, veuillez télécharger et lire attentivement le guide de procédure du PISCCA en cliquant sur le lien ci-dessous (version anglaise uniquement) :

PDF - 874.7 ko
PISCCA guidelines
PDF - 874.7 ko (PDF - 874.7 ko)

Pour soumettre une demande de financement, veuillez télécharger le formulaire de demande en cliquant sur le lien ci-dessous et suivre les instructions (version anglaise uniquement) :

Word - 209.5 ko
PISCCA Application Form
Word - 209.5 ko (Word - 209.5 ko)

Pour toute question portant sur le programme et le processus de candidature et dont la réponse ne figure pas dans le guide de procédure du PISCCA, vous pouvez adresser un email à :

piscca.dar-es-salam-amba@diplomatie.gouv.fr.

NB : il est obligatoire de consulter le guide de procédure du PISCCA avant de remplir le formulaire de candidature, car les conditions et critères d’éligibilité des projets y sont expliqués. Toute candidature ne respectant pas ces critères de manière stricte sera écartée.

7. Comment s’effectuera la sélection des projets ?

Le Service de coopération et d’action culturelle (SCAC) de l’Ambassade de France en Tanzanie assure l’instruction des projets en examinant en interne :

  • L’éligibilité de la requête ;
  • Le caractère complet de la demande et la présence de tous les documents annexes demandés (voir formulaire de demande et guide de procédure PISCCA) ;
  • La nature du projet et son inscription dans au moins un des trois secteurs prioritaires ;
  • L’implication technique et financière des bénéficiaires et le strict respect des critères de financement ;
  • Le budget et plan de financement du projet.
  • Les projets présélectionnés sont ensuite soumis à un comité de pilotage présidé par l’Ambassadrice de France et composé de représentants de l’Ambassade, de représentants de la société civile tanzanienne et d’autres partenaires pertinents (UE, AFD).

A l’issue de ce processus, la sélection définitive des projets donnera lieu à une décision de l’Ambassadrice de France en Tanzanie. Les financements pourront alors être octroyés dès la signature d’une convention entre l’Ambassade de France et le porteur du projet.

Compte tenu du très grand nombre de projets reçus, le comité de sélection des projets, qui devait initialement se réunir en juillet, a décidé d’allonger le délai pour évaluer les projets et se réunira pour statuer en septembre 2016. Il est envisagé que les projets sélectionnés lors du premier appel à projets démarrent effectivement en octobre 2016


Envoyer un message

Dernière modification : 29/11/2016

Haut de page