Journée européenne de la diplomatie climatique (17 juin 2015)

A l’occasion de la Journée européenne de la diplomatie climatique, les Ambassades de France et d’Allemagne et la délégation de l’Union européenne en Tanzanie ont organisé, en partenariat avec le Centre d’études sur le changement climatique de Dar es Salaam, un après-midi de débats sur les enjeux de la 21ème Conférence des Parties qui se tiendra à Paris en Décembre 2015 et sur la participation de la Tanzanie.

Après l’allocution de bienvenue du professeur Rwekaza S. Mukandala, Vice-Chancelier de l’Université de Dar es Salaam, S.E. Madame Malika Berak, ambassadrice de France, a rappelé l’importance d’un accord contraignant et ambitieux à Paris, face à l’urgence climatique et environnementale à laquelle nous devons faire face.

JPEG
H.E. Mme Malika Berak : « To face the development challenge, we need to face the global warming challenge » (Pour faire face aux enjeux du développement, nous allons devoir faire face aux défis du réchauffement climatique)

Le Vice-Président de la République Unie de Tanzanie, le Docteur Mohammed Gharib Bilal, a appelé les acteurs des sociétés africaines à prendre des engagements en faveur d’une transition vers une économie verte, non seulement pour montrer l’exemple, mais aussi et surtout parce que l’Afrique sera particulièrement affectée par les effets du changement climatique, qui se font déjà sentir dans de nombreuses régions…

JPEG
Son excellence Dr Mohammed Gharib Bilal, Vice-Président de la République Unie de Tanzanie

Une discussion sur le thème « La route vers la COP21 pour l’Europe et l’Afrique : gérer les défis et saisir les opportunités » s’est ensuite tenue avec des panélistes de haut niveau :

  • Filiberto Ceriani Sebregondi, Chef de la délégation de l’Union européenne en Tanzanie
  • Richard Muyungi, Directeur adjoint du département pour l’environnement et le changement climatique au cabinet du Vice-Président et chef négociateur pour la Tanzanie
  • Pius Z. Yanda, Professeur et directeur du Centre d’études sur le changement climatique de l’université de Dar es Salaam
  • Rahima Njaidi, Directeur de MJUMITA – Community Forest Conservation Network of Tanzania
  • -Lawrence K. Masha, ancien vice-ministre de l’Energie et des Ressources minérales, ancien ministre de l’Intérieur et avocat international

Le débat a été modéré par Philippe Boncour, Conseiller de Coopération et d’Action Culturelle à l’Ambassade de France en Tanzanie.

L’ambassadeur d’Allemagne en Tanzanie a ensuite synthétisé les échanges de la journée.

JPEG
S.E. Egon Kochanke, Ambassadeur de la République fédérale d’Allemagne en Tanzanie

Le panel a été suivi par la signature officielle de 5 dons dans le cadre de l’Alliance mondiale pour le changement climatique à des organisations de la société civile pour un montant total de 8 millions d’euros.

Dernière modification : 22/06/2015

Haut de page