La France et la Tanzanie, partenaires dans l’agenda de l’Économie bleue

JPEG

Des membres de l’ONG Nipe Fagio ramassant des déchets plastiques sur une plage d’Unguja (Zanzibar). Cette initiative fait partie des projets soutenus par l’Ambassade de France. Selon le directeur de Nipe Fagio : « La pollution plastique est l’une des principales causes de dommages environnementaux à l’écosystème marin et 75 % de tous les déchets trouvés dans l’environnement en Tanzanie sont produits localement. »

Que signifie « économie bleue » pour la Tanzanie et Zanzibar ?

L’économie bleue signifie « l’utilisation durable des ressources océaniques pour la croissance économique, l’amélioration des moyens de subsistance et des emplois tout en préservant la santé de l’écosystème océanique ». La Tanzanie possède d’énormes ressources liées à l’eau : les lacs Victoria, Tanganyika, Nyasa et Rukwa représentant environ 37 % de la superficie nationale ; un littoral de 1 424 km et des centaines d’îles dans l’archipel de Zanzibar. L’agenda économique bleu est naturellement devenu une priorité absolue à la fois pour le continent et pour Zanzibar.

La présidente Samia Suluhu Hassan a défini l’économie bleue comme une priorité dans son premier discours sur l’état de la nation et le président de Zanzibar, Hussein Mwinyi a créé un ministère de l’Économie bleue. Non seulement ces efforts permettront à la Tanzanie de développer une utilisation durable de ses ressources marines, lacustres et littorales, mais le pays pourrait devenir un leader sur la stratégie de l’économie bleue au cours des prochaines années.

La stratégie de la France pour l’économie bleue dans l’océan Indien

En tant que membres de l’Indian Ocean Rim Association (IORA), la France et la Tanzanie vont interagir plus étroitement sur cette priorité commune. En effet, du fait de ses territoires d’outre-mer dans la région – Mayotte, La Réunion, les îles Éparses - la France est devenue membre de l’IORA en 2020. Cette organisation intergouvernementale dynamique vise à renforcer la coopération et le développement durable au sein de la région de l’océan Indien à travers ses 23 États membres en mettant l’accent sur la sécurité et la sûreté maritimes ; le commerce et l’investissement ; le tourisme ; les échanges académiques, scientifiques et technologiques ; la gestion des pêches ; la gestion des risques et catastrophes naturelles ; l’autonomisation économique des femmes ; et bien sûr l’économie bleue.

L’économie bleue est également la priorité de la présidence française de la Commission de l’océan Indien (COI) en 2021-2022. La COI est depuis plus de 30 ans la seule organisation africaine dont la France fait partie, aux côtés des Comores, de Madagascar, de Maurice et des Seychelles. Dans le cadre de sa présidence de la COI, la France renforcera sa coopération avec l’ensemble de la région et la Tanzanie dans divers domaines dont la sécurité dans l’espace maritime, l’intégration économique, la préservation de l’environnement et la gestion des risques environnementaux.

Comment la France peut-elle soutenir la stratégie d’économie bleue de la Tanzanie ?

L’Ambassade de France en Tanzanie soutient déjà deux projets liés à l’Economie bleue. Le premier est mis en œuvre par le Tanzania Forest Conservation Group (TFCG) qui encourage l’éducation environnementale et la protection de la biodiversité le long des forêts côtières. Le second, appelé « Plastiki yako mazingira yetu », est mis en œuvre par l’ONG Nipe Fagio et cible la production et la consommation de plastique à usage unique en Tanzanie, promouvant le modèle zéro déchet dans le pays.

Par ailleurs, l’Agence Française de Développement (AFD) met en œuvre avec la Tanzanie sa Stratégie Océan, guidant les activités du groupe en matière d’espaces marins et côtiers. Par exemple, l’AFD finance le projet AquaCoco, lié aux efforts d’aquaculture et de conservation avec l’ONG UICN. L’AFD travaille également avec le ministère tanzanien des ressources naturelles et du tourisme et les services forestiers de la Tanzanie afin de mettre en œuvre un projet global de reboisement.

La discussion sur les nombreux aspects de l’économie bleue est en cours entre la France, la Tanzanie et Zanzibar afin de contribuer ensemble à une stratégie ambitieuse d’économie bleue, bénéfique pour nos deux pays mais aussi pour toute la région de l’océan Indien.

Dernière modification : 01/09/2021

Haut de page