La France s’associe au Réseau biologique africain pour une agriculture plus verte en Afrique [en]

L’Agence française de développement (AFD) a accordé une subvention de 1 498 000 euros à AfrONet et à ses partenaires afin de développer une agriculture écologique et biologique sur le continent africain.

Le projet "Institutions innovantes pour l’agriculture biologique et écologique en Afrique" (IIABA) a été inauguré le 28 février par la ministre du Commerce et de l’Industrie à Zanzibar, l’ambassadrice Amina Salum, en présence de S.E. Frédéric Clavier, Ambassadeur de France en Tanzanie, de l’Agence française de développement (AFD), du Directeur du développement des cultures du Ministère de l’agriculture et du Président du Parlement, Commission agricole.

Le projet IIABA est financé par l’AFD et coordonné par l’organisation African Organic Network (AfrONet), basée en Tanzanie. Il vise à mettre en œuvre des innovations institutionnelles qui permettront d’étendre et de développer l’agriculture écologique et biologique au Maroc, en Tanzanie et en Ouganda, tout en renforçant les capacités d’AfrONet et de ses membres.

JPEG

Les principaux domaines d’action concernent la création de marchés innovants, les innovations pour les systèmes de garantie participative (SGP) et l’analyse et le soutien des politiques publiques. Ces innovations institutionnelles seront ensuite diffusées aux pays partenaires et au sein d’AfrONet.
La création de marchés innovants vise par exemple à établir des opportunités de marché favorables et adaptées pour les agriculteurs de tous niveaux afin qu’ils disposent de plateformes pour vendre leurs produits à des acheteurs potentiels, en passant par les marchés formels et informels.
Les innovations pour les systèmes de garantie participative visent à étudier les processus et opérations existants et la formation et conception des mécanismes pour améliorer les opérations de chaque pays.
Le volet politique publique vise à étudier les politiques existantes dans chaque pays, régissant le secteur agricole, ainsi qu’à élaborer des documents de référence et les distribuer aux parties prenantes pour qu’elles puissent apporter leur contribution et enfin, à les présenter aux législateurs afin d’influencer la formulation des politiques en faveur de l’agriculture biologique et écologique.

Les partenaires du projet sont : la Fédération interprofessionnelle marocaine d’Agriculture biologique (FIMABio), le Mouvement national d’Agriculture biologique d’Ouganda (NOGAMU), le Réseau marocain d’initiatives agroécologiques (RIAM), le Mouvement tanzanien d’Agriculture biologique (TOAM), le Centre international français de recherche agricole pour le développement (CIRAD) et l’Institut national de recherche pour l’agriculture, l’alimentation et l’environnement (INRAE).

A l’occasion de l’inauguration, S.E.M. Frédéric Clavier, Ambassadeur de France en Tanzanie, a souligné « le soutien apporté par la France à de telles initiatives, qui favorisent une approche globale permettant de relever les grands défis économiques et environnementaux ». Pour lui, « il devient maintenant urgent de développer une agriculture familiale en lien avec les autres producteurs d’aliments et de pratiquer une agriculture responsable qui respecte les cycles de production naturels et la conservation des sols ».

Selon le directeur des programmes d’AfrONet, Moses Aisu, « les interventions de l’IIABA renforceront la capacité des institutions à gérer les systèmes d’agriculture biologique et parties prenantes, pour une gestion efficace dans les zones de projet et en Afrique en général ». Il a également affirmé qu’ « AfrONet s’engage à faire en sorte que le projet IIABA soit mis en œuvre pour atteindre les objectifs et les buts fixés en veillant à ce que les activités identifiées soient mises en œuvre et que les parties prenantes utilisent les meilleures technologies, pratiques et abordables ».

À propos d’AfrONet

AfrONet, organisation internationale non gouvernementale à but non lucratif basée en Tanzanie, est une organisation de coordination qui rassemble et représente les acteurs africains du secteur biologique sur tout le continent africain. Sa mission : développer des stratégies et des pratiques écologiques et biologiques par le renforcement des capacités institutionnelles, les innovations scientifiques, la participation au marché, les politiques et programmes publics, la sensibilisation et la communication, une coordination efficace, la mise en réseau et les partenariats en Afrique.
https://eoai-africa.org/afronet

A propos de l’AFD

Le groupe Agence française de développement (AFD) finance, accompagne et accélère les transitions vers un monde plus juste et durable.
Climat, biodiversité, paix, éducation, urbanisme, santé, gouvernance… : nos équipes sont engagées dans plus de 4000 projets dans les Outre-mer et 115 pays. Nous contribuons ainsi à l’engagement de la France et des Français en faveur des Objectifs de développement durable (ODD).
www.afd.fr

Dernière modification : 31/03/2020

Haut de page