La centrale solaire de KIITEC a été inaugurée à Arusha par l’ambassadrice de France

Le Kilimanjaro International Institute for Telecommunications, Electronics and Computers (KIITEC) a officiellement ouvert la ferme solaire et le laboratoire solaire de son centre de formation à Moshono, Arusha, le 23 septembre 2017, en présence de S.E. Malika Berak, ambassadrice de France en Tanzanie, invitée d’honneur.

JPEG - 97.1 ko
S.E. Malika Berak, ambassadrice de France en Tanzanie, coupant le ruban
de gauche à droite : M. Jean-Pierre Acquadro, représentant de ADEI ; M. Edouard Heripret, directeur général de Schneider Electric pour l’Afrique de l’Est ; M. Francis Brochon, représentant de FTE

L’événement a rassemblé des officiels tanzaniens, tel que M. Daniel Mtana, représentant de NACTE (National Council for Technical Education) et des partenaires du secteur privé dont Schneider Electric Afrique de l’Est, la Fondation Schneider Electric et la Fondation EDF, qui ont majoritairement financé la ferme solaire. Deux des principaux soutiens historiques de KIITEC étaient également présents : l’association française ADEI (Action-Développement-Education- International), une ONG internationale créée par des ingénieurs, professeurs et entrepreneurs volontaires désireux de transmettre leur savoir-faire dans les pays en développement et la FTE (Foundation for Technical Education), une fondation basée à Genève. JPEG

Avec la ferme et le laboratoire solaires, KIITEC ajoute une dimension « verte » à sa plateforme de haute technologie qui fournit une formation de grande qualité dans les secteurs de l’électricité, l’automatisation, les télécommunications et les réseaux informatiques. Avec l’intention de devenir l’un des centres de haute technologie les plus performants, KIITEC promeut l’excellence et l’inclusion. KIITEC développe des partenariats en collaborant avec des universitaires, dont l’université de Grenoble, le secteur privé notamment des entreprises françaises et des institutions de développement multilatérales pour dupliquer et étendre son modèle.

L’ambassade de France en Tanzanie soutient la promotion de ce partenariat franco-tanzanien, bénéfique pour toutes les parties.

La France a été très impliquée dans la Conférence sur le Climat, organisée à Paris en décembre 2015 (COP 21). Durant la conférence 193 pays ont adopté pour la première fois un accord universel juridiquement contraignant qui définit un plan d’action international afin de lutter contre le changement climatique au niveau global, en visant le maintien du réchauffement sous le seuil de 2°C. La Tanzanie aura besoin de plus en plus de professionnels du secteur des énergies renouvelables pour soutenir les mesures sur le changement climatique.

Dernière modification : 03/10/2017

Haut de page