Nuit des Idées 2020 – Ressources en eau et biodiversité du Lac Victoria [en]

Le 30 janvier 2020 au soir, l’Ambassade de France en Tanzanie et l’Alliance Française de Dar es Salam ont organisé un débat sur la préservation des ressources en eau et de la biodiversité du Lac Victoria.

Le débat a eu lieu dans le cadre de la Nuit des Idées, une initiative créée par l’Institut français et célébrée dans le monde entier depuis 2016. Chaque année, dans la soirée du dernier jeudi de janvier, des voix françaises et internationales se rassemblent sur les cinq continents afin de discuter des enjeux majeurs de notre siècle. Cette année, des conférences, forums, expositions et performances artistiques ont été organisés autour du thème « Être vivant ». Au cœur de ce thème réside la question des équilibres écologiques et de la relation de l’humanité au monde.

PNG

Cette année à nouveau, l’Ambassade de France en Tanzanie a rejoint cette initiative. Trois cent personnes étaient présentes, dont cent étudiants de l’Université de Dar es Salam et de l’Université de Santé de Muhimbili. L’évènement, qui s’est déroulé à l’Alliance Française de Dar es Salam, a été introduit par une performance de danse créée pour l’occasion par la compagnie artistique Muda Africa sur le thème de l’eau, ainsi que par un court documentaire sur la pollution du Lac Victoria.

JPEG

Le documentaire a permis d’initier une discussion interactive entre le public et quatre panélistes représentant chaque secteur concerné :
-  Florence Mahay, Directeur de l’Autorité du Bassin du Lac Victoria en Tanzanie
-  Lulu Kaaya, Maître de conférence au Département des sciences aquatiques et de la pêche, Université de Dar es Salam
-  Editrudith Lukanga, Directrice exécutive de l’ONG Environment Management and Economic Development Organization (EMEDO)
-  Olivier Viguier, Ingénieur en chef pour les projets d’accès à l’eau potable et d’assainissement à Mwanza, EGIS

Le débat était animé par deux journalistes de renom, Austin Makani (Capital TV) et James Hassam (BBC Swahili). Les échanges se sont concentré sur les solutions à apporter face aux différentes menaces qui pèsent sur le deuxième plus grand lac au monde : pollution industrielle et minière, exploitation excessive des ressources naturelles, agriculture intensive, déforestation, espèces invasives. Tout au long de la discussion, le caricaturiste Meddy Jumanne a illustré les problématiques débattues par la création en direct de dessins (voir les créations ci-dessous).

JPEG

Cette thématique est d’une importance toute particulière pour la France. Le président Emmanuel Macron a réaffirmé son engagement pour la préservation de la biodiversité au cours de la 7e session de la Plateforme intergouvernementale sur la biodiversité et les services écosystémiques, laquelle a conduit à l’adoption d’une charte pour la biodiversité lors du G7 à l’été 2019. Une feuille de route pour la mise en œuvre de cette charte sera développée dans le cadre du Congrès mondial de l’Union internationale pour la conservation de la nature (UICN) en juin 2020 à Marseille.

Ici en Tanzanie, l’Ambassade de France a traduit ces priorités en allouant une subvention de un million de dollars au projet Agro-écologie, qui soutient 8000 petits agriculteurs par le biais de techniques innovantes et respectueuses de l’environnement. Cette initiative pilote sera prochainement étendue par le biais d’une subvention régionale de 1,5 millions de dollars accordée par l’Agence française de développement (AFD). Par ailleurs, et spécifiquement autour du Lac Victoria, l’AFD a investi plus de 440 millions de dollars dans le secteur de l’accès à l’eau et de l’assainissement au cours des dix dernières années.

Enfin, en lien avec la Nuit des Idées, le vendredi 31 janvier au matin, l’Ambassade de France a facilité la tenue de discussion entre les élèves de l’Ecole française Arthur Rimbaud à Dar es Salam sur la préservation de l’environnement. Trois groupes organisés par tranches d’âge ont pu rencontrer Roots & Shoots de l’Institut Jane Goodall, l’ONG Nipe Fagio and l’entreprise The Recycler.

L’Ambassade de France est fière d’avoir organisé cet évènement pour la deuxième fois en Tanzanie. Il s’intègre dans une série de conférences et de débats qui a débuté en 2019 et qui se poursuivre en 2020 autour de la préservation de la biodiversité et du changement climatique.

Dernière modification : 05/03/2020

Haut de page