Séminaire régional « Communauté d’Afrique de l’Est : commercer avec le monde francophone » - Siège de l’EAC, Arusha

Du 2 au 4 novembre 2016, l’Ambassade de France en Tanzanie, en coopération avec la Communauté d’Afrique de l’Est (EAC), et avec le soutien du ministère français des Affaires étrangères et du Développement international, organise un séminaire régional sur le thème « Communauté d’Afrique de l’Est : commercer avec le monde francophone », dans les locaux de l’EAC à Arusha.

Le séminaire a été officiellement ouvert dans la matinée du 2 novembre 2016 par S.E. Mme Malika Berak, Ambassadrice de France en Tanzanie, et S.E. l’Ambassadeur Liberat Mfumukeko, Secrétaire général de l’EAC.

L’objectif de ce séminaire est de mieux faire connaître la valeur ajoutée du multilinguisme et, plus spécifiquement, de la maîtrise du français dans le commerce et les échanges aux niveaux régional, continental et international.

Comme l’a mentionné l’Ambassadrice de France durant la cérémonie d’ouverture, « le français est une langue parlée en Afrique de l’Est, une langue « de voisinage », une langue des affaires. […] Le multilinguisme est un atout majeur qu’il faut promouvoir auprès de la jeunesse. […] Les activités transfrontalières sont très importantes non seulement au sein de l’EAC, mais également avec les pays voisins. Le développement de ces activités nécessite la capacité de partager une ou plusieurs langues régionales et la capacité de parler l’une des langues du continent. »

Durant son discours d’ouverture, le Secrétaire général de l’EAC a souligné le message suivant : « En tant qu’institution régionale, nous […] nous devons de nous ouvrir, en même temps que nous nous élargissons, à différentes langues en plus de celles qui sont reconnues pour le moment par le Traité, c’est-à-dire l’anglais et le swahili. Durant le 15ème Sommet ordinaire des Chefs d’Etats de l’EAC, il a été demandé au secrétariat de l’EAC de se pencher sur la possibilité d’inclure le français comme langue de travail de la Communauté. En plus de cela, une récente étude de l’Union Européenne a également recommandé à l’EAC de développer des modalités pour inclure l’usage du français, en particulier lors des publications d’appels d’offres dans la région et concernant des pays partenaires francophones ».

Ce séminaire réunit des représentants de l’EAC et des ambassades de France au Burundi, au Kenya, au Rwanda, en Ouganda et en Tanzanie, la directrice générale du Conseil des affaires de l’EAC, Mme Lilian Awinja, ainsi que des représentants de la Commission de l’Union Africaine et de l’Organisation Internationale de la Francophonie. Des universitaires venant de plusieurs universités de la région (University of Nairobi, Makarere University, Open University of Tanzania, University of Burundi) sont également présents. La chef du pôle de la coopération francophone et de l’innovation éducative, Mme Odile Cobacho, représente le Ministère des Affaires étrangères français. Du côté économique, de nombreuses entreprises contribuent aux tables rondes et aux discussions, notamment sur les domaines du tourisme et de l’hôtellerie.

Ce séminaire régional se termine le 4 novembre. Tous les participants retourneront dans leurs pays respectifs dotés d’outils pertinents et de matériel de sensibilisation afin de contribuer à la promotion du multilinguisme et de la langue française au sein de l’EAC et de l’Union Africaine.

JPEG

Dernière modification : 04/11/2016

Haut de page