Un financement de 70 M€ de l’AFD pour améliorer durablement l’accès à l’eau et l’assainissement à Morogoro [en]

Le gouvernement de la République Unie de Tanzanie et l’Agence française de développement (AFD) ont signé le 27 mai une convention de financement pour un prêt concessionnel de 70 millions d’euros (environ 180 milliards de TZS) visant à améliorer les services d’approvisionnement en eau et d’assainissement pour les habitants de la municipalité de Morogoro.

JPEG

À Morogoro, environ 70 % de la population est connectée au réseau d’eau potable, avec une moyenne d’environ 10 heures de distribution d’eau par jour, tandis que moins de 5 % est raccordée au réseau d’égouts. L’objectif final du programme est d’améliorer les conditions de vie des habitants, l’environnement, ainsi que le développement économique de la ville par l’extension et la rénovation des services d’eau potable et d’assainissement. Il vise notamment à :

• donner un accès continu et durable à une eau de qualité à 90% de la population d’ici 2025 et réduire les pertes en eau de 10% par le triplement de la capacité de production de la station de traitement d’eau potable de Mafiga existante et la rénovation et l’extension des infrastructures de stockage et de distribution ;
• garantir la durabilité de la ressource en eau en réalisant un plan directeur qui étudiera les meilleures options pour sécuriser la ressource en eau, y compris la surélévation du barrage de Mindu fournissant 70 % de l’eau consommée dans la ville ;
• donner accès aux services d’assainissement à au moins 15 % de la population d’ici 2025 par l’extension et la restauration des réseaux d’égouts et des installations de traitement des eaux usées ;
• et veiller à ce que des mesures spécifiques soient mises en œuvre pour les ménages à faibles revenus (bornes-fontaines ou branchements individuels).

Il sera mis en œuvre par MORUWASA, l’Autorité en charge de la fourniture d’eau et d’assainissement dans l’aire urbaine de Morogoro, qui bénéficiera d’une assistance technique dédiée à la gestion de projets d’investissement, ainsi que la lutte contre les pertes en eau.

Cet événement marque une étape importante dans la coopération de l’AFD avec le gouvernement tanzanien, qui a débuté il y a plus de 20 ans et s’est considérablement renforcée depuis lors. Le secteur de l’eau et de l’assainissement est historiquement l’un des principaux secteurs d’intervention de l’AFD en Tanzanie, avec 258 M€ (655 milliards de TZS) engagés au cours des dix dernières années.

L’AFD travaille main dans la main avec le gouvernement tanzanien pour soutenir la réalisation de ses objectifs en matière d’eau et d’assainissement. Ceux-ci sont issus de la 2ème phase de son ambitieux plan de développement du secteur de l’eau, qui vise à atteindre l’objectif de développement durable (ODD) 6, visant à assurer la disponibilité et la gestion durable de l’eau et de l’assainissement pour tous.

S’exprimant lors de la cérémonie de signature, Mme Stéphanie Mouen, directrice pays de l’AFD en Tanzanie, a réaffirmé l’engagement de la France à soutenir le gouvernement tanzanien : "Ce projet apparaît aujourd’hui, dans le contexte de la pandémie mondiale de Covid-19, plus utile et plus urgent que jamais car les installations d’eau, d’assainissement et d’hygiène sont des éléments essentiels pour lutter contre la propagation de la maladie.
La signature de ce projet est une étape importante dans notre coopération et j’espère et je pense sincèrement qu’elle sera suivie d’autres signatures dans les secteurs de l’eau, de l’assainissement et de l’énergie qui pourraient avoir lieu cette année et qui fera de 2020 une étape importante dans notre coopération".

M. Doto M. James, Permanent Secretary du Ministère des Finances et de la Planification, a souligné que "Nos deux nations entretiennent des relations exceptionnelles, qui se développent comme en témoigne l’augmentation du nombre de projets de développement bilatéraux, tant en cours que dans le pipeline. La Tanzanie a bénéficié et devrait bénéficier du soutien de l’AFD principalement dans les secteurs de l’énergie, de l’eau, des transports et de l’agriculture".

Dernière modification : 10/06/2020

Haut de page